Les busages routiers, obstacles à la migration des poissons

Le suivi des milieux a mis en évidence des problèmes de continuité écologique entre la grande Nive et ses affluents. Il a également été mis en évidence que les frayères sur la grande Nive sont anecdotiques et que les affluents jouent un rôle majeur pour la reproduction des salmonidés.
Un plan de restauration de la continuité écologique entre la grande Nive et ses affluents a alors vu le jour afin d’offrir aux géniteurs de la Nive des zones de reproduction.
Le Fagaxuria, affluent rive gauche  entre Itxassou et Bidarray, présentait  un passage busé infranchissable non loin de la confluence ayant fait l’objet de nombreuses observations de blocages de poissons.

Il a été décidé de faire de ce cours d’eau un site pilote afin de poursuivre le reste de la démarche sur l’ensemble du bassin versant. Cet aménagement a été réalisé en partenariat avec le service des routes du Conseil général des Pyrénées Atlantiques.

Suite à l’aménagement de ce busage, L’AAPPMA de la Nive a proposé de former les équipes du service des routes du CG64 sur la problématique de continuité écologique liée aux aménagements routiers. Quand on pense aux nombres de routes et de pistes traversant les cours d’eau sur le bassin, on a de quoi s’inquiéter!

Afin de résorber la chute formée par le mauvais positionnement du busage, 2 prébarrages encrés en berges, ont été installés à l’aval immédiat du busage. Une échancrure de 20 cm dans les madriers permet aux poissons de franchir les chutes ainsi créés.