Surveillance des milieux

L’AAPPMA applique sur son territoire une gestion « naturelle » des peuplements dite patrimoniale

Surveillance des milieux
L’AAPPMA effectue un suivi régulier de la qualité physicochimique (Température, Oxygène dissous, pH, conductivité) des cours d’eau principaux du bassin versant. Ceci permet notamment de détecter d’éventuelles anomalies durant les phases « importantes » du cycle de vie des poissons que sont la période estivale et la période de reproduction.
Un suivi de l’hydromorphologie des cours d’eau est également réalisé. Sur des tronçons homogènes, les dégradations de la morphologie des cours d’eau (altération de la ripisylve, érosion, obstacles, bétonnages des berges…) sont répertoriées.
Ce travail permet de diagnostiquer les secteurs dégradés et de proposer des solutions de restauration (plantation d’arbres en berge, traitements des érosions par génie végétal…). Par ailleurs, la qualité de l’habitat est également étudiée afin de définir la capacité d’accueil des tronçons vis à vis de l’espèce repère qu’est la truite (en première catégorie) ou le brochet (en seconde catégorie).
Ces travaux sont menés par les techniciens et bénévoles de l’AAPPMA, avec l’appui technique et logistique de la Fédération 64.

L’AAPPMA est aussi un point d’entrée privilégié pour les usagers et riverains de nos rivières qui souhaitent lancer une alerte suite à la découverte d’une pollution, d’une action de braconnage ou d’une mortalité piscicole. Nos services techniques pourront réagir selon les procédures en vigueur et relayer le problème à la Fédération de Pêche des Pyrénées Atlantiques et aux services publics compétents : DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer), ONEMA (Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques), ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage), Gendarmerie Nationale, Pompiers, etc…

Exemple d’actions de gestion:

Travaux sur les frayères à brochets

Le brochet, espèce ombrelle Sur la partie aval de la Nive, les préoccupations de l’AAPPMA sont portées sur le brochet et notamment sur la disparition de ses zones de reproduction. En effet, le brochet est considéré comme une espèce « ombrelle » c’est-à-dire qu’il joue...

lire plus

Restauration des frayères à Brochet

Le brochet, espèce ombrelle Le brochet, seul ésocidé de France est le plus gros carnassier autochtone des eaux européennes. En tant que top-prédateur dans la structuration du réseau trophique, cette espèce présente un fort intérêt patrimonial, écologique et...

lire plus

Un premier diagnostic suite à la crue

Une crue centennale La crue du 4 juillet dernier a laissé bien des traces dans la vallée de la Nive. Après quelques coups de mains aux riverains à hauteur de nos possibilités, l'équipe de l'AAPPMA de la Nive s'est penchée sur l'établissement d'un premier diagnostic...

lire plus

Abonnez-vous à notre newsletter